FR EN

Spama

Spama

SPAMA est le fruit d’une envie, d’un projet familial et d’un amour pour la maroquinerie. Un parcours non sans embûches, voici son histoire...

Entreprise Spama : découvrez son histoire

Pierre Chardon a connu la maroquinerie grâce à L’AIGLON, spécialiste du cuir, où il débute comme ouvrier. A l’époque, l’entreprise est n°1 mondial de la fabrication de ceinture. A 31 ans, Pierre Chardon devient chef d’atelier de la bouclerie. C’est alors le déclic, ce nouveau secteur le passionne. Malheureusement, après 10 ans d’ancienneté, l’entreprise se retrouve en difficulté et ferme l’atelier en 1983..

Mais il ne baisse pas les bras pour autant et en profite pour racheter les machines avec 6 associés dont son petit frère, Denis Chardon. Tous ont l’expérience de la bouclerie. Ils créent alors SIBAST. Mais leurs objectifs et leurs techniques de travail ne sont pas les mêmes et des choix s’imposent...

La naissance de Spama

C’est pourquoi fin 1989, Pierre et Denis décident de repartir à zéro et de monter une entreprise familiale avec pour seul bagage leur expérience et leur envie. Ils créent alors SPAMA et s’investissent sur le marché des produits haut de gamme. Après quelques années difficiles leurs sacrifices portent leurs fruits, Spama se développe et se fait connaître .
Dix ans plus tard, toujours active, l’entreprise qui se veut familiale ne s’arrête pas là et deux membres de la famille les rejoignent : Katia et Nicolas Chardon apportant avec eux un regard jeune et neuf. Katia assiste son père, Pierre, et une grande complicité s’installe entre eux, un équilibre aussi. Denis et son neveu Nicolas travaillent côte à côte au bureau d’étude et leur complémentarité ouvre encore plus les possibilités de fabrication et donc la gamme de produits.

Aujourd’hui Pierre et Denis ont chacun plus de 25 ans d’expériences dans ce milieu. Toujours aussi passionnés par les accessoires de maroquinerie, ils partagent et transmettent leur passion et leur connaissance à ceux qui comme eux aiment ce métier.
 

Réseau du Bellay | des ateliers au service du luxe